Orange, fruit de l’hiver

0

Nous avons été prévenus, le forfait Orange ligne fixe « Optimale 2h » devait augmenter d’1 euro le 15 février, ce qui, tout de même, représente une augmentation de plus de 4%. Au regard de l’augmentation des pensions durant les 5 dernières années, cela représente déjà une diminution de mon pouvoir d’achat.

Il se trouve que mon contrat se termine le 15 de chaque mois. J’avais donc payé par avance, en janvier, la période du 16 janvier au 15 février.

Vous avez très justement observé que si vous appliquiez l’augmentation à partir de la période suivante, elle n’entrait en vigueur que le 16 février et non pas le 15 comme vous l’aviez annoncé.

Très justement donc, vous facturez l’augmentation pour une journée, celle du 15 février.

4 centimes, vous me direz, ce n’est que presque rien.

Mais c’est juste un peu mesquin. Vous auriez appliqué l’augmentation au 16 février que les dividendes versés prochainement aux actionnaires n’en auraient pas été affectés.

Au lieu de cela, vous m’apparaissez tel un rapace sur une faible proie, car qu’y puis-je ?

Un rapace sans mesure car si je compte bien, 4 centimes pour une journée, ça donne (4×28, car février n’a que 28 jours) 1,12 euros pour la prochaine période (et 1,20€ pour une période de 30 jours).

Non seulement un cadeau de 4 euros de votre part était improbable, mais vous en profitez pour vous en octroyer un de 12 cts par client. Ce qui, j’imagine, avec quelques millions de clients, vous permettra de remercier davantage les actionnaires qui vous ont fait confiance plus que vos clients.

Vous voulez que je vous dise ?

A force de presser le citron, il en sort un jus amère. Continuer de gérer le monde de cette manière et étonnez-vous de la colère qui grandit et s’exprime de façon diversifiée et parfois violente. La rancœur ne fait que rarement des amitiés sincères.

C’est, en tout cas ce que Jean pense.

Laisser un commentaire